Rechercher

Bon là encore le titre est assez évocateur:


La journée commence tôt, avec un peu de crainte, puisque la veille, une altercation avec un voisin à eu.. En effet l'atelier mal isolé laisse s'échapper les vapeurs des différents produits très rafraichissant pour la santé: sous-couche et lazure.. Bon ça c'est pas de la faute de la boîte mais de la propriété, qui loue des espaces qui ne sont pas aux normes.


Enfin toujours est il qu'il faut peindre toutes les portes dehors... et ce matin il pleut..


Et la pluie est annoncée toute la journée.


Je regarde par la fenêtre l'air désespéré. Comment faire? Je n'ai pas envie de perdre du temps sur l'avancement des portes. Je profite des accalmie pour avancer le plus vite possible, je me suis mis sous le porche de l'immeuble, pour gratter un bout de sol sec, on bâche, on s'installe on peint. Et là horreur! les goutte qui tombe sur le sol éclaboussent ma peinture fraiche. Spoiler alert, l'eau et la peinture bâtiment c'est pas vraiment compatible, surtout la noire. Résultat une tripotée de point blanc se baladent sur mes portes. Et puis le vent qui pousse les encadrements, fait voler la bâche... sur ma peinture fraiche.

Cauchemars.

Je les ramène au sec pour les retoucher un peu... ça passe.




Je dois m'absenter un moment pour faire valider mon projet personnel 'illustration à l'école, aussi je laisse quelques instruction pour que les plus vaillants continue d'avancer pendant mon absence. L'entretient se passe bien, je rentre, la quazi totalité es porte on été peinte.

Au final, ce qui s'annonçait comme une journée catastrophe, s'est plutôt bien déroulé.


Demain, on essaye de finir les portes!


Quelques photos de la vie à Vlam!



Aujourd'hui, on attaque les choses sérieuses! Une journée bricolage, comme on les aime! au programme que des choses fun: ponçage sous-couchage.



Je ponces, tu ponces, nous ponçons


Heureusement je ne suis pas seule, Margaux (ma boss) m'aide toute la journée, que ce soit pour poncer les portes, ou appliquer la sous-couche.. Maud qui nous a aidé aussi a préparer les encadrement de porte, Hélène derrière la caméra pour les Making Of... qui me filme en train de galèrer pendant 10 mins a ouvrir une bouteille de white spirit...





Une épopée fantasque


Bref une journée plutôt calme sans grandes surprises, entre-coupée d'une petite "balade" pour acheter du plâtre de quoi confectionner les accessoires.

Un petit périple avec Angélique, assistante de production et directrice artistique sur le projet. Elle me raconte son parcours, comment elle en est arrivée à ce poste, dire que tout commence avec l'organisation d'une soirée Halloween Disney... Je prends note.


Enfin, toujours est il que c'est une première pour elle aussi. C'est peut être pour ça qu'on s'entend aussi bien sur les tâches à accomplir. Alors que dans ma plus grande surprise j'ai endossé le rôle de chef décors sur ce projet, elle c'est la casquette de DA qu'elle doit porter. Chapeau bas, parce qu'elle est douée pour ça, en tout cas à ce que je vois! Cette conversation m'encourage à poursuivre encore plus mes efforts. Histoire de lui rendre la vie plus simple, du moins pour un moment.


La semaine prochaine, je vous présente les membres, ça vaut le détour!



Je pense que le titre est suffisamment évocateur, ce soir je vais parler portes.


Chapitre I: Des portes tu feras.


Tout commence avec un brief.. Tout commence toujours avec un brief. Une tasse de thé à la main, bien au chaud dans la salle de réunion / Cuisine / seul endroit avec un tableau pour schématiser des idées farfelues dessus. Bref. Comprenez: une très grande table et des chaises... et un tableau.

Tout commence donc avec ce brief où l'on m'annonce une scène, avec trois portes au design de fou qui seraient posées dans l'espace telles les portes de monstre et compagnie.. C'est ma première rencontre avec l'équipe et bien que je suis plus qu'enthousiaste concernant l'idée, une petite goutte de sueur perle tout de même sur mon front.. Faire des portes... ET trouver un système pour les faire tenir, et ce dans un minimum de temps.. En sachant qu'il y a une autre grosse partie du décors a penser...Sacré challenge...


Puis arrive le second brief.. J'arrive toute penaude, avouant mon incapacité à construire autant de portes dans un délais aussi court.. Et ce même en retournant la question dans tous les sens.. je propose d'en acheter des toutes faites à pas chère et de les modifier un peu.. Petit sourire malicieux de Margaux et Angélique, qui n'avaient pas du tout dans l'idée de les construire à la base!! OUF! Je me suis mis la pression toute seule un peu pour rien!!! Enfin, pas tout à fait, vous verrez..


Troisième et dernier brief... Haha!! CE brief! Lundi matin, je suis accueilli pas Margaux et Angélique, qui ont un sourire presque crispé en m'annonçant qu'il y aurait quelques modifications concernant les décors. Hahaha! C'était trop beau! Deuxième goutte de sueur...

En fait globalement, c'était plutôt de la simplification, super, plus de chance pour moi de faire du bon boulot et de finir dans les temps. Et puis revient la question des portes... Au final non pas 3 mais 5.. Et une qui permettrai de voir des ombres chinoises derrière.. donc à trous... donc est-ce-que ça ne sent pas la construction de porte dans l'air... Oui, oui oui...

Haha! J'ai bien fait d'avoir passé mes soirées à regarder des vidéos de constructions de portes! J'ai donc dis banco!



Chapitre II: Les Chercher tu devras


Globalement je suis assez autonome, on me fait vraiment confiance sur beaucoup de point, et ce n'est pas pour me déplaire.

Une des composante essentiel de mon travail, consiste d'ailleurs à peser le pour et le contre concernant les matériaux de fabrication, par rapport au prix, au temps, au rendu final et à ma maîtrise personnelle, parce que soyons clair, je n'ai absolument pas la prétention de maîtriser tous les matériaux géniaux qu'on peut trouver sur le net. Et comme je suis supposée construire ce que je design et que je conçois en un mois... Autant rester honnête sur mes propres capacités histoire de s'éviter de la perte de temps inutile.


J'essaye quand même de me renseigner au mieux sur mon sujet, quitte à traîner sur les forum, regarder des tutos quand j'ai des doutes concernant telle ou telle méthode de fabrication. Histoire d'être bien sûr de ne pas me tromper en passant à la caisse.

Exemple d'un des modèles de porte que j'ai conceptualisé


C'est donc tout naturellement que je me retrouve dans la voiture pour aller acheter toutes ces jolies choses!! Alors ce qui est génial, c'est que j'adore traîner dans les rayons bricolage, jardinage.. depuis toujours.. Par contre, on compte sur moi pour choisir ce qu'il y a de mieux au moins cher et au plus efficace, donc la pression est là! Je vous épargne le passage concernant la première expédition.. il se trouve dans mon article précédent.. Venons-en directement au passage de la seconde expédition, celle de ce midi.


Nous partons donc avec Le frère de Margaux, Julien, qui est venu nous prêter main forte avec sa voiture plus grande, pour aller chercher les portes et le matériel nécessaire à leur confection.. On galère un peu à trouver un chariot dans ce magasin gigantesque, vraiment... c'est le plus grand et le plus beau magasin de bricolage que j'ai jamais vu! Ma liste à la main, on récupère tout, et ça nous prend bien 2h...



Chapitre III: Le sel tu seras


Une fois tout dans le chariot, on passe à la caisse, tout se passe bien, tout le monde est content, on fait des blagues tout en se dirigeant vers le parking.

On arrive à la voiture, on installe la première porte.. et là.. le drame.. Le coffre ne ferme pas, on se regarde au ralentit tellement tant la déception est grande.

Je pense que de l’extérieur, la situation aurait eu l'air d'un gag un peu dépassé.. Mais sur le moment le désespoir et le sel étaient bien présent.. Pas de place pour une porte... et on en a quatre... Ironie du sort ou simple malchance, impossible de louer un véhicule sur place.. On appelle les renforts, les filles vont louer un camion pour venir chercher les portes, les planches etc... S'en suis l'attente... et la faim.

Je crois que c'est le pique nique le plus cocasse que j'ai vécu: assise dans le coffre d'une voiture avec le frère de ma boss, à manger un sandwich Subway livré par Uber eat dans le Parking de Leroy Merlin... On regarde les petits conflits entre conducteurs, les camions trop grand qui passent à peine la barre de sécurité, les voitures pas assez grandes ironisant sur le fait qu'eux non plus ne pourront pas ramener une porte chez eux... Peut être pour se consoler.., On invente même des vies aux passants.. On passe un super moment de pur fun qui durera près de deux heures.. Au moins on aura fait connaissance!




Chapitre IV: Grandis, tu en ressortiras


Au final, les filles sont arrivées, on a pu embarquer les portes tranquillement et sans accroche (j'espère que la mention "aucune porte n'a été blessé pour le bien du tournage" sera visible au générique)

Retour au Studio.

On déballe tout, on prépare tout, il est 16 heures, il reste encore 3 bonnes heure de travaille, je me retrousse les manche et, après avoir bu un thé quand même, on n'est pas des bêtes, on attaque la confection de la porte à ombres chinoises. On mesure, je vérifie mille fois les plans, les comptes (à ce stade mon cerveau est en papier mâché), on fait les découpe, on commence le montage du cadre, et miracle! Je ne me suis pas trop planté! J'ai conçu une porte et pour le moment elle tient debout! Plus grande fierté de mon existence!

On était deux à la fabrication, d'ailleurs merci à lui, car ça aurait été autrement plus long et fastidieux! Alors bien sûre à ce stade ce n'est pas parfait, Pas avec mon expérience actuelle, mais ça se tien c'est solide, et avec les finitions et les petites malices que j'ai prévu, on y verra que du feu!! .. enfin ... je l'espère!!