Rechercher
  • Duess28

Tout ce qu'il ne faut pas faire quand on travaille de la résine

Aujourd'hui, Vlam est calme, très calme...

Sortie Tournage, repérage, nous sommes peu a être resté. Tout c'est tellement accéléré hier que je suis contente de voir que la liste des chose à faire s'amenuise... drastiquement!


Ce matin opération tirage de résine pour la corne lumineuse! Je teste les LED, j'instale tout, j'imagine déjà le résultat, et c'est déjà top! Je suis tellement contente, et j'ai tellement hâte que j'en oublie toute préparation et précaution. A croire que j'ai oublié ma tête chez moi ce matin.

Tout va de travers.

Pour commencer, pas de gants. Aïe. ça part mal, ensuite, j'oublie de préparer le support de séchage, deuxième erreur. Troisième erreur, je dose la résine sans balance. A ce stade si le tirage est réussi, c'est un miracle. Et pour finir, je coule la résine dans le moule sans l'avoir positionné dans le contre-moule avant.

Une corne en plus, c'est pointu, impossible de poser ça quelque part. J'ai de la résine Epoxy plein les mains, l'euphorie est retombée très très lourdement, place à la mini panique. Je me calme assez rapidement. Je me dépatouille tant bien que mal pour mettre le moule dans le contre moule, pour positionner

mon "machin" dans le serre joint le temps de régler mon problème de résine sur les mains et de retrouver mes neurones.


Je mets bien 30 mins à me laver les main à base d'acétone, d'huile d'olive, de sel et e vinaigre.


Je suis complètement vidée de mon énergie. J'écoute les conversations de mes collègues qui n'ont pas idée de l'angoisse que je viens de vivre, heureusement. Quand je leur explique, leurs yeux tout rond de surprise me fait presque décrocher un sourire, au finale deux trois images un peu pathos auront fini à me redonner courage et force dans mon adversité.


Je retourne à l'atelier après avoir manger. JE nettoie toutes mes bêtise et m'affaire (ENFIN) à construire un support de sèche. J'évalue la situation, il y a peu e chance, mais tout n'est pas perdu. Je regarde un peu l'aspect de la résine, dans le fond du pot... quelque chose cloche.

Je m'empresse vers mon ordinateur et recherche dans google "Température Paris". Il faut savoir que le box / atelier où je travaille n'est pas chauffé, du moins je ne le chauffe pas, puisqu'avec mes gros pulls ça ne me dérange pas.. Ce jour là il fait un peu moins de 10°. Ce qui connaissent la résine époxy auront vite fait le rapprochement.. mais il fait trop froid pour que la réaction se fasse correctement.

Donc non seulement mon dosage est plutôt approximatif, mais en plus j'ai laisser ça plusieurs heure dans le froid pour sécher. Décidément zéro pointé à tout.

S'il devait y avoir un tuto nommé "Tout ce qu'il ne faut pas faire quand on travaille de la résine", ça aurait été cette journée.


Enfin, c'est avec très très peu d'espoir que je rentre ma tentative de tirage au chaud, au bureau. J'y retrouve Bidou, à qui je greffe des plumes à ses ailes pour guérir mon petit coeur meurtri. Oui, aujourd'hui c'est la journée du désespoir!



On verra demain ce qu'il en est de tout, la seule chose qui m'importe, c'est de pouvoir récupérer mon moule intact... mais honnêtement... J'y crois plus.

2 vues