Rechercher
  • Duess28

Une nouvelle semaine commence!

Ce matin je me lève un peu plus tôt pour préciser le design de la porte digitale. On arrive à une version finale qui je pense fonctionnerai. J’en profite pour faire le point concernant sur ce qui a été fait, et ce qui reste à faire. Je vais essayer d’être plus efficace cette semaine.


On reprend les bases


Il y a des choses à changer. Samedi j’ai essayer une technique pour la porte du restaurant japonais en théâtre d’ombres. Une fausse bonne idée comme on dirait. J’avais opté pour un papier entre les barreaux de la porte. Trop long à la pose, trop fragile, et le rendu n’est pas clean du tout!!

Conclusion, un tissus coton blanc tendu fera l’affaire.

On s’est également rendu compte avec Julien que les portes ne pourront restées faussement fermées pour les plans larges. Il faut les fermée sinon les cadres se déformeront. Il nous faut donc racheter une poignée de porte.

Il y a encore beaucoup de zones floues aussi je décide de faire un point avec Angélique ce qui reste à faire et qu’elle m’explique un peu plus ce qu’elle imaginait concernant les laboratoires, et autres pièces. Ouf! Tout cela ne me semble pas insurmontable!

On continue de travailler sur les portes toute la journée.


THE Cake


Ce week-end c’était l’anniversaire d’Angélique, je n’ai malheureusement pas pu y aller. Cependant qu’elle ne fut pas ma surprise quand j’ouvris le frigo ce midi... On m’a gardé une part du gâteau!! et elle est énoooorme!!!!

Le gâteau à peine entamé était posé là. Louis regarde tout le monde du coin de l’oeil.. (oui ça fait beaucoup de coins pour un oeil) Le réalisateur et co-fondateur de Vlam, est pâtissier à ses heures perdues.

Vous vous doutez bien que ce geste que je pensais si attentionné, n’est en fait qu’un acte désespéré d’un homme qui a passé surement des heures à faire un gâteau et qui n’aimerai pas le jeter, ni avoir à le manger tout seul!

Enfin ça me convient parfaitement, en plus il est vraiment bon (et je ne dit pas ça parce qu'il lira surement ces lignes).

Moi qui d’habitude ne supporte pas le chocolat praliné, je vous avoue que la petite part de gâteau au Kinder chocobon fait plaisir, surtout une tasse de thé à la main. Par contre j’ai comme la sensation qu’on va prendre un petit moment avant de le tomber, même à Sept.




Sous le feu des projecteurs.


Il m’arrive de prendre des pauses dans la journée. Oui oui oui, je sais qu’il s’agit d’une information exclusive et qu’elle ne va pas forcément de sois. Mais de temps en temps, j’aime poser mon cerveau sur un coin de table (métaphoriquement parlant ofc) et j’observe la vie de Vlam..

En (essayant) de rentrer dans la cuisine, je constate une installation pas possible de projecteurs. Un set complexe pointant vers un petit carré de feuille. Trois personnes s’affairent autour: Maud, Hélène et Louis. Au milieu de tout ce désordre, là, au milieu est posée une petite coupe de 20cm à peine. Tout le monde est concentré, mais je trouve la scène plutôt amusante.




0 vue