Rechercher

Nous somme en fin de semaine et je fait un point concernant mon propre travail. j'aime prendre un peu de recul et m'évaluer moi même avec l'avis le plus objectif possible.. Un peu comme je le ferai avec quelqu'un d'autre, avec une exigence décuplée.


Un Bilan Mitigé


A mes yeux je manque pas mal d’anticipation sur des questions purement techniques et mes choix n’ont pas toujours été les plus judicieux. Et tout cela coûte du temps, et donc de l'argent à la production.


J’ai aussi un peu de mal a délégué certaines tâches, peut-être par perfectionnisme, mais la encore ça me coûte en temps. Je devrais plutôt apprendre à mieux expliquer les façons de procéder.


Aussi, nous sommes en retard sur mon planning, concernant les portes. Il manque des éléments, j’ai mal évalué mon temps de travail, et je n’ai pas pris en compte le temps qu’il nous a fallu à parcourir les différents magasins à la recherche de pièces précises. La encore mauvaise anticipation de la liste du matériel. Je pense qu’on aurait gagné à avoir une liste plus complète, plutôt que d’aller acheter les matériaux au compte goutte.

J’aurai tout simplement du mieux préparer le chantier. Faire un point global sur tous les éléments des décors, faire des plan pour chaque scène, anticipé les moyens de fabrication et simuler la fabrication pour savoir quel serait les matières premières, outils, et autres fournitures qu’il nous aurait été utile.


Tout ceci est évidemment du à un manque d'expérience, mais les faits restent là.


Cela dit, nous ne somme pas en retard au point ou les décors n’ont aucune chance d’être finis. Il n’y a pas que du négatif .. J’arrive quand même à avoir un avis objectif sur mon travail, proposer des solutions, faire des suggestion, savoir ce qui fonctionne et ce qui au contraire de fonctionne pas.


S’il y a bien une chose que j’ai appris à faire pendant ma formation c’est d’abandonner une voie sans issue, même si j’y ai passer trop de temps.


En conclusion, je me mettrai un 9/20


Un peu moins que la moyenne, en espérant que ce problème d’anticipation n’aura pas de grande répercussions sur le reste de la production. Je vais donc compter sur ma capacité à sauver les meubles.. littéralement.


Ce matin je me motive tôt à partir pour la boîte.. J'ai perdu pas mal de temps en allant faire valier mon projet d'illustration mercredi après midi, que j'aimerai rattraper.


C'est donc seule dans la cours que j'attaque le montage d'une de mes portes. Eco-City... Je vous avoue que c'est celle dont le concept me plait le mieux. J'aime le bois et les plante et les écrans. Que voulez vous que je vous dise...

Je salue donc les voisins curieux alors que j'attends que la Néoprène sèche pour placer mes panneaux. Tout cela me prend une bonne partie de la matinée, et j'aurai encore besoin de faire des finitions la semaine prochaine..



Enfin pour l'heure j'ai une amie à aller féliciter, et un shooting pour mon projet de concept.

On attaque la journée en pleine forme! Le soleil est au rendez-vous, j'arrive en avance, je peux attaquer directement les retouches peinture, et l'assemblage, On croise les doigts pour finir aujourd'hui! Haha! si naïve...


Née le jour de la saint Valentin...


A peine fini tous les travaux de peinture, que Margaux viens nous chercher, Julien et moi dans l'atelier. La boîte nous invite à fêter l'anniversaire d'Angélique au restaurant. Honorée de faire parti des convives, c'est avec joie que je les rejoins.

J'ai rarement aussi bien manger de ma vie. L'ambiance est détendue, j'en apprends un peu plus sur les membres qui composent l'équipe, on passe vraiment un super moment.






Merci angélique... Merci Vlam!



On reprend la route...


Une fois la coupe de champagne finie, nous nous redirigeons vers le bureau.. à 15h. Oui, petit saut dans le temps qui me ramène vite à la réalité. Finir les portes aujourd'hui que je disais.. Essayons de bien les avancer toutes pour les finir demain.


Il nous manques quelques fourniture, aussi, c'est une fois de plus, que nous nous retrouvons sur la route en quête de magasin bricolage, mon fidèle compagnon de galère et moi même. Vous vous doutez bien que le périple prit bien plus de temps que ce qu'on avait prévu, et qu'une nouvelle déception en est la finalité.

Impossible e trouver une pauvre lampe de salle de bain basique dans Paris.. Est-ce qu'on en parle. Des tapis moches, oui, des poignée de portes farfelues, aucun soucis... mais une lampe tube néon, basique de salle de bain, qu'on retrouve dans toutes les résidences étudiante de France.. Non. ça... non... C'est trop demander..


Je ne m'engagerai même pas sur le sujet des stickers Vinyls rouge... Trop de douloureux souvenir.


Et les portes alors?


Eh bien les portes ça avance.. on les assemble, on en termine quazi une ou deux et voilà! On part plutôt satisfait de notre travail.. Et puis j'avoue avoir glisser un petit clin d'oeil.. pas si petit sur l'une d'entre elle.